Cinéma

Le 16 octobre 2005, Marylène faisait ses premiers pas sur un plateau de cinéma, dans le film « Deepfrozen » du cinéaste luxembourgeois Andy Bausch.

Commentaire de Marylène:

Lorsque j'ai participé au tournage du cinéaste luxembourgeois Andy Bausch : « Deepfrozen ». C'était une grande première pour moi !... Et même si mon rôle était très furtif, une « guest appearance » comme ils disent, j'ai vraiment eu le sentiment de réaliser un rêve de petite fille.

Pour tourner cette scène, j'ai passé une journée entière sur un plateau de cinéma et cela m'a donné l'occasion de découvrir l'envers du décor d'un univers qui m'a toujours fascinée. 
C'est une ambiance très particulière, exactement à l'opposé d'un studio de télévision où règne une perpétuelle effervescence. 
Là, même s'il y a un nombre beaucoup plus important de techniciens et d'assistants, tout se passe dans un calme étonnant, on prend le temps de faire les choses avec un grand souci d'esthétique et en étudiant le moindre détail. 
La façon de maquiller aussi est très différente, le résultat obtenu est incroyablement naturel. J'étais totalement surprise et enchantée par cette aventure. 
D'autant que la dernière fois que l'on m'avait proposé une expérience similaire (dans le film « Victoire » de Stéphanie Murat, avec Pierre Arditi), j'avais dû y renoncer en raison d'une hospitalisation. 
Vous voyez, ce qui doit arriver arrive toujours un jour ou l'autre... Il faut toujours croire à ses rêves !