Fabrice Brouwers

Ah, Marylène ... je m'souviens ... Citron-Grenadine ... et Jean-Luc ... et patati et patata ..." : quand on s'est vus la première fois, oui, comme tout le monde, je t'ai dit tout ça !
Je pensais bien que tu devais en avoir assez de toutes ces déclarations pas plus originales les unes que les autres !Oui, ... mais je ne pouvais pas faire autrement. Je devais te témoigner de toute l'affection que j'ai pour toi. Parmi mes grands plaisirs depuis que je travaille dans l'audiovisuel, il y a celui d'aller saluer ceux qui ont participé à la construction de l'adulte que je suis devenu. Leur dire à quel point ils m'ont chargé d'ondes positives dans mon enfance et mon adolescence.
Alors voilà, j'ai exorcisé, c'est fait, je t'ai parlé de toi au passé; STOP - je peux envisager le présent ... et le futur.
Que dire ? On se connaît peu, on se croise rarement mais on s'estime "pour de vrai" dans ce métier où le faux est roi. Alors moi, pour ma St-Nicolas, ce que je voudrais c'est UNE fois, ne serait-ce qu'une SEULE petite fois travailler avec toi. Je ferai mon maximum pour t'épater ! Tu sais, comme le bambin qui veut montrer à tout le monde à quel point il fait bien du vélo sans les p'tites roues !
Paradoxe : "les p'tites roues" qui m'ont donné un peu d'assurance pour démarrer dans ce métier ... tu les as partiellement fabriquées ... Je t'embrasse tendrement, à très vite.

Fabrice Brouwers
Animateur
www.belrtl.be